Les MINORITES CHRETIENNES :

COPTES D'EGYPTE et CHRETIENS du MOYEN-ORIENT

Ces deux groupes de minorités, désignant les coptes d’Egypte ou les chrétiens du Moyen-Orient, ne cessent d’être un éternel prétexte pour attiser les feux d’une guerre civile dans la région. Une guerre dont nulle n’ignore l’étendue et les désastres, ni qui sont les meneurs du jeu ou ceux qui tirent les ficelles de leurs marionnettes. Depuis Vatican II, qui donna un coup de foudre, pour ne pas dire un coup de pied, au christianisme, en réhabilitant les juifs du meurtre déicide et en faisant endosser sa coulpe à tous les chrétiens du monde, décréta aussi l’élimination du communisme dans les années 80 et celle de l’Islam dans les années 90, afin que le troisième millénaire commence avec un monde christianisé. De même, il décréta l’évangélisation du monde et imposa la participation de tous les chrétiens et des églises locales à cette incontestable tromperie. Ce qui veut dire que ce décret fait de tous les chrétiens, qui sont minoritaires dans un pays, des traitres et des infidèles à l’égard du pays où ils se trouvent.

Depuis ce funeste Concile et surtout depuis sa comédie jumelle « Home made », intitulée le 9/11,  Islam et musulmans ne cessent d’être la cible d’une attaque forcée, nauséabonde, tellement elle est faite de mensonges préfabriqués et accumulés. Une attaque qui pue l’artificiel et le  forcé,  qui pue un racisme vulgaire et discriminatoire. Car l’Islam non seulement dérange en prouvant toutes les falsifications qui ont été faites dans les textes du Christianisme et du Judaïsme, mais il représente une entrave principale face à l’accomplissement du Nouvel Ordre Mondial, qui exige une religion unique. Cela ne veut point dire que c’est le christianisme qui va régner, mais pour le Lobby sioniste, il est beaucoup plus facile à déraciner que l’Islam, grâce aux documents de la Mer morte qu’ils possèdent.

J’ai déjà abordé la situation au Liban dans plus d’un article, à ce citer que Benoît XVI et le Moyen-Orient, mais il suffit de rappeler que le colonialisme français imposa, avant de quitter, que le Président du Liban soit un chrétien, en un pays où la majorité musulmane dépasse les 67% ! En tenant compte d’un Occident chrétien raciste et discriminatoire, qui ne cesse de soutenir et de manipuler ses liges et ses adeptes, dont les mensonges ne portent atteinte qu’à leur crédibilité, on peut facilement imaginer la tension sous-jacente entre les citoyens, surtout que l’apparence du pays a été entièrement christianisée, étant parsemée de statuaires et d’emblèmes chrétiens. Ensuite on ose accuser Islam et musulmans !

 L’autre exemple est celui des coptes d’Egypte dont dirigeants occidentaux, médias, Vatican, papes ou clergé local ne cessent d’attiser variablement le feu d’une ingérence militaire américano-européenne. Pour tous ceux qui se font les partisans ou les liges médiatiques de ces manipulateurs, qui ne cessent de déplorer : « le triste sort des coptes », « Discriminations et persécutions des coptes », « les coptes victimes de l’oppression arabo-musulmane »,  il est utile de rappeler ce qui suit pour montrer à quel point les coptes sont « martyrisés » en Egypte :

 * le magazine Forbes révèle qu’il y a plus d’une dizaine de milliardaires coptes, et beaucoup moins de musulmans. Inutile d’ajouter que pour être considéré milliardaire, il faut dépasser la possession d’un milliard ;

 * les familles Ghabbour, Saweirès, Ayyoub, Ghali, Siag, Gabra, Féltès, Bassili, Sami Saad, Younan Sidhom, Yousef Francis, Mina Hanna et des centaines d’autres, possèdent plus que la moitié de l’économie du pays, l’exclusivité des principaux brevets d’importation-exportation, d’expertises, des filières, de construction, du tourisme, de la pharmacologie, de l’or, etc. ;

 * l’Eglise copte ne cesse d’usurper des terres, des milliers de kilomètres, pour créer ou agrandir les monastères et les églises, dont le nombre et la superficie dépassent de loin le nombre des adeptes. La dernière en date de cette usurpation, il y a quelques mois, est le wadi El-Rayyan, une Réserve Naturelle de neuf mille kilomètres carrés, sise au Fayyoum ;

 * les coptes dits de « l’exile », sont ceux qui ont fui avec leur argent à l’époque des nationalisations menées par Nasser. Ils s’installèrent aux E.U. et formèrent un lobby qui sert de moyens d’infiltration ;

 * les copte possèdent un satellite et des chaînes de télévisions qui ne cessent de diffamer, d’insulter l’islam, le Prophète Mohammad (sws) et les musulmans avec un style qui dépasse vulgarité et obscénité. Ce qui est foncièrement défendu aux musulmans, à qui l’islam  impose le respect des chrétiens et de tous les Prophète, à commencer par Jésus Christ ;

 * l’Eglise copte eut l’audace et la traitrise de former une milice copte armée, de laquelle dépendent les black blocs, produit local attenant aux black waters. Leur uniforme, comme le montre la photo, est un tee-shirt noir avec un révolver à droite et un signe de croix à gauche ;

 * l’Eglise copte a été prise en flagrant délit, il y a presque deux ans, en recevant un bateau plein d’armes provenance d’Israël. L’affaire a retenti dans les médias, la télévision, puis : reçu un silence de mort ;

 * les églises sont surarmées, préparant la guerre civile fomentée, visant à émietter le pays pour réaliser la nouvelle supercherie du nouveau Moyen-Orient et du Grand Israël édifié sur la terre de la Palestine usurpée, au vu et au su de toute la société internationale ;

 * tous les dirigeants coptes appellent ou poussent leur adeptes à crier aide et secours aux E.U., aux N.U., à la C.E., au Vatican, à Sharon ou aux autres dirigeants, aux églises du monde ;

 * les coptes dont le nombre est de 4.5 % des habitants, se ruent pour annuler le second article de la Constitution qui a toujours précisé que l’Islam est la religion du pays ;

 * ils élèvent leur pourcentage à 10, 15, et 20 % pour exiger une Constitution à part, un même faux pourcentage au Parlement, à l’Assemblée Nationale, aux Ministères et aux Gouvernorats ;

 * Avec une perfidie poussée à l’extrême, les coptes sont arrivés en 2008 à imposer le 7 janvier, la natalité variable de Jésus-Christ, comme Fête Nationale au pays de l’Azhar, la plus grande autorité islamique au monde, nonobstant ce que cela représente comme contrariété aux dogmes cultuels islamiques et aux musulmans ;

 * l’église copte, aidé surtout des archéologues français ou autres, ne cesse d’ingurgiter ses adeptes de mensonges concernant leur Histoire. Inutile de dire que les coptes n’ont jamais été possesseurs de l’Egypte et n’ont jamais gouverné l’Egypte : ils ont toujours été une minorité. Et lorsque Amr ebn El’As vint en Egypte il reçut l’administration du pays du gouverneur Romain, et ce qui plus est : il invita l’évêque qui avait pris la fuite au désert, de revenir pour diriger son église !!

 Il est écœurant de lire dans les médias occidentaux, à la suite de ces quelques minimes réalités citées à titres exemples, que « le peuple autochtone d’Egypte est exposé à une forte discrimination » ou qu’il soit sur le point « d’être exterminé par les musulmans » !

A tous ceux qui se lance dans cette mascarade de contre-vérités, qui se joue actuellement, je ne peux qu’ajouter : un peu de retenu ou de bien se tenir, car ils ne portent atteinte qu’à leur propre crédibilité, quel que soit le prix qu’ils touchent.

 

Le 3 avril 2013